CHIMIREC Javené s’engage dans la protection de la biodiversité et installe trois ruches sur son site

CHIMIREC Javené s’engage dans la protection de la biodiversité et installe trois ruches sur son site

En partenariat avec Biocenys, CHIMIREC Javené consacre 3 hectares de son site industriel à la protection de la biodiversité. En septembre 2015, 3 ruches contenant chacune 20 000 abeilles de l’espèce Buckfast ont été installées, afin de montrer que traitement des déchets et respect de l’environnement sont complémentaires.

« Le tri sélectif des déchets permet de préserver la nature alors que la filière déchet a souvent une image négative dans l’imaginaire collectif. C’est une joie d’installer un animal aussi noble que l’abeille sur un site industriel comme le nôtre et de monter notre rôle dans la protection de l’environnement et de la biodiversité » indique Bertrand Vivier, Directeur du site CHIMIREC Javené.

En concertation avec les services de l’Etat, CHIMIREC Javené a lancé l’idée de réserver une partie de sa surface à la protection de la biodiversité, il y a 2 ans. 

En septembre dernier, avec un budget de 20 000 €, CHIMIREC Javené a préparé l’espace des ruches en semant du gazon fleuri. 

Actuellement, une haie d’arbres d’essences variées est en cours de plantation autour des 3 ruches, pour permettre de multiplier les sources pour le butinage des abeilles. 

Un apiculteur éleveur a récemment installé les 3 ruches où 20 000 abeilles évolueront dans chacune d’elle. Un apiculteur du pays de Fougères sera chargé du suivi et notamment de vérifier la bonne adaptation des abeilles Buckfast à leur nouvel environnement. 

Au printemps, les colonies seront transférées dans des ruches plus grandes et pourront se développer pleinement avec la floraison de la prairie.

Un dispositif pédagogique 

Grâce à son expérience au sein de sites industriels, le dispositif proposé par Biocenys comprend le suivi des ruches mais également une animation du projet auprès des collaborateurs de CHIMIREC et de leurs visiteurs.

A moyen terme, des conférences de sensibilisation du personnel à la protection de la biodiversité seront mises en place ainsi qu’un parcours pédagogique destiné aux 600 visiteurs annuel du site : clients, prospects, scolaires, élus, associations. 

CHIMIREC espère récolter une vingtaine de kilos de miel à l’été 2016 et en faire profiter collaborateurs, clients et prospects.

 

Environnement, Espace presse

Fil RSS