Découvrez nos métiers avec nos collaborateurs

Alain, 52 ans, chauffeur sur le site de CHIMIREC JAVENE

Alain, 52 ans, chauffeur sur le site de CHIMIREC JAVENE« Les chauffeurs de camion transportant des DID, ne sont pas des chauffeurs comme les autres ».

Ma profession demande une capacité d'adaptation, il faut savoir évoluer en fonction des exigences liées à l'environnement et à la sécurité des hommes. En tant que conducteur de camion-citerne, j'ai en charge la collecte d'huiles et de différents déchets liquides dangereux. Je pars chaque matin avec ma feuille de tournée, pour me rendre chez les clients (parfois une dizaine sur une même tournée). Bien sûr c'est un métier physique, il faut être robuste, mais le sens du contact et la relation de confiance avec le client est très importante. Je dois m'assurer que le chargement et le transport des produits dangereux jusqu'à la plate-forme, se déroulent dans des conditions de sécurité maximales. Je reçois régulièrement des formations spécifiques (ADR) et je suis titulaire de l'Aptitude pour le transport des hydrocarbures (APTH).

Gary, 38 ans, commercial sur le site de CHIMIREC DUGNY

Gary, 38 ans, commercial sur le site de CHIMIREC DUGNY« Mon métier est avant tout un métier de conseil aux clients ».

Chaque contact clientèle commence par un diagnostic déchets. Il faut identifier les déchets au travers des analyses, mettre en place le tri sélectif avec des contenants adaptés. Aujourd'hui les industriels, les artisans sont très au fait des bonnes pratiques et des réglementations en vigueur. Mon rôle est donc de concevoir avec eux le meilleur rapport qualité/sécurité/environnement/coût des prestations. Leur proposer des filières de traitement et de valorisation adaptées, suivant leurs produits et leurs exigences. Mon expertise de la législation en vigueur, mais aussi ma formation continue en interne me permettent de répondre à toutes les problématiques déchets de ma clientèle dont les besoins évoluent sans cesse. On ne vend pas des prestations types, mais des solutions sur mesure. Le suivi de clientèle est donc vraiment très important, c'est une relation de confiance qui, comme nos solutions, se doit d'être pérenne. Il y a des clients que je suis depuis plus de 5 ans et pour la plupart d'entre eux, la gestion des déchets n'est plus vécue comme une contrainte, mais comme une performance environnementale et économique de l'entreprise !

Celia, 31 ans, responsable Qualité Sécurité Environnement sur le site CHIMIREC SOCODELI

Celia, 31 ans, responsable Qualité Sécurité Environnement sur le site CHIMIREC SOCODELI« Je suis en quelque sorte le "messager" et le garant des bonnes pratiques et de nos engagements QSE. Un métier qui exige expertise technique et législative, mais aussi un grand sens de la communication et de l'écoute. »

J'assure le système de management QSE du site, en cohérence avec les exigences du Groupe. La majeure partie de mon temps est consacrée à identifier sur la plate-forme les situations pouvant générer : des risques pour les personnes et l'environnement ou l'insatisfaction de nos clients. Je sensibilise les collaborateurs aux enjeux de la Qualité, de la Sécurité et de l'Environnement, au travers des formations au personnel, des animations, des publications (vérification du port des équipements de protection individuelle, installations non encombrées, accès dégagés, parfaite traçabilité du déchet...). Comme tous les responsables QSE du Groupe CHIMIREC, j'exerce un management transversal qui veille au dialogue social et aux bonnes conditions de travail du personnel, tout en respectant les exigences de la direction et de sa clientèle. La cohésion et la solidarité entre nos filiales devraient nous permettre d'obtenir dans trois ans une certification QSE unique pour l'ensemble de nos sites. Un formidable challenge, que je vis pour ma part, comme une évolution professionnelle et un engagement citoyen dans le développement durable.

Benoît, 28 ans, technicien chimiste sur le site de CHIMIREC EST

Benoît, 28 ans, technicien chimiste sur le site de CHIMIREC EST« Une extrême vigilance et un travail en équipe ».

Je travaille au sein du laboratoire intégré de la plate-forme. Mon rôle est d'analyser tous les déchets entrants et sortants du site et de vérifier leur conformité. Je peux aussi intervenir en amont, en réalisant des analyses sur le site du client pour la conception du diagnostic déchet et la mise en place du certificat d'acceptation préalable (CAP) de certains produits. A l'arrivée des produits sur la plate-forme, nos analyses permettent d'orienter les déchets vers les zones de stockage dédiées. Nous gérons aussi les stocks en interaction avec le service d'exploitation. Ma profession exige une attention permanente. En tant que chimistes, nous avons une responsabilité en ce qui concerne la sécurité, la protection du personnel et de l'environnement. Notre bonne coordination interne, nos valeurs solidaires partagées et notre process certifié QSE, nous assurent une aide permanente et valident la sécurité de nos pratiques.

Sébastien, 25 ans, manutentionnaire cariste sur le site de CHIMIREC VALRECOISE

Sébastien, 25 ans, manutentionnaire cariste sur le site de CHIMIREC VALRECOISE

« Nous savons ce que nous manipulons, nous sommes formés et informés. La sécurité sur le site est l'affaire de chacun d'entre nous. »

Chaque journée commence au vestiaire : nous revêtons tous nos équipements de protection individuelle (EPI). Il s'agit de lunettes et de chaussures de sécurité, d'une cotte de travail, de gants et de gilet fluo. Nous recevons ensuite les instructions de la journée, une feuille de travail qui nous laisse une certaine autonomie dans notre organisation. Nos activités sont assez variées, il peut s'agir dans une même journée de pomper dans des cuves spécifiques des déchets liquides, de charger un camion, de regrouper des déchets suivant les consignes du chimiste, de les entreposer dans des zones dédiées ou de les trier par catégorie. Nous travaillons avec du matériel adapté et sécurisé (transpalettes électriques, contenants, presses à fûts, pompes). Nous veillons à ce que ce matériel soit rangé, les zones de travail propres et que le site soit toujours conforme aux règles de sécurité. Nous sommes en ce sens régulièrement formés à la sécurité et informés par des animations ou notes de service internes.

Florent, 31 ans, ingénieur Recherche et Développement à CHIMIREC DEVELOPPEMENT

Florent, 31 ans, ingénieur Recherche et Développement à CHIMIREC DEVELOPPEMENT« Notre mission au sein du pôle de Recherche et Développement est d'intégrer dans nos actions tous les acteurs du Groupe Chimirec, aussi bien les opérateurs, les commerciaux, chimistes que les responsables de site. La recherche et le développement n'est pas une cellule d'ingénierie fermée, elle s'appuie au contraire sur l'expérience de chaque site pour mettre en commun, idées, problématiques, besoins, dans une vison commune partagée. »

La mission du pôle R&D est de répondre aux problématiques des filiales, de pérenniser les sites et de les aider à mettre en place des outils innovants ou parfaitement adaptés à l'évolution du marché des DID. J'ai la charge uniquement de la partie recherche; la partie conception revient au directeur du pôle. Mes missions sont variées. Elles vont de l'identification du besoin (développement d'un nouveau procédé...), au développement de nouveaux outils de valorisation ou à la recherche du meilleur procédé de traitement pour un marché émergeant. Je réalise les études techniques (recherche documentaire, bibliographie, études laboratoires ou industrielles...), je participe aussi à la réalisation du cahier des charges, j'accompagne le projet jusqu'à sa conception. Mon rôle est aussi de faire remonter les informations, de centraliser les problématiques lors de réunions, de groupes de travail et de pilotage. Organisation, réactivité, curiosité sont les principales qualités que requiert mon métier. C'est un travail passionnant, parce qu'au-delà de son aspect technique, il s'inscrit dans une vision à long terme du groupe Chimirec : pérenniser des sites dans le respect de la santé des hommes et de l'environnement et demeurer pro-actifs sur les technologies émergentes.