CHIMIREC Gonfreville l'Orcher : bilan 5 ans après le rachat

CHIMIREC VALRECOISE

La plate-forme de Gonfreville l’Orcher, intégrée à CHIMIREC Valrecoise, spécialiste dans la gestion des déchets, a été rachetée par le Groupe CHIMIREC en 2010. Focus sur le site 5 ans après.

« Depuis le rachat, nous avons investi 1,3 millions d’euros et les effectifs du site sont passés de 4 à 17 personnes, toutes originaires du bassin havrais. Avec l’acquisition de cette plateforme en Normandie, nous avons pu toucher des clients qui recherchaient une relation de proximité avec leur prestataire. Ainsi, CHIMIREC Valrecoise a pu développer son portefeuille client de manière notable dans la région.» indique Sophie Marques, Responsable de plate-forme nouvellement nommée.

Titulaire d’un diplôme d’assistante de direction, Sophie Marques originaire du bassin havrais, a fait 15 ans chez Akzo Nobel avant de rejoindre la plateforme de Gonfreville en 2005. Occupant d’abord le poste d’assistante de direction, elle a ensuite été responsable logistique et est responsable de la plateforme depuis le mois de juillet.

« La bonne croissance de l’activité du site a permis de nouveaux recrutements » précise-t-elle. 17 personnes travaillent à Gonfreville l’Orcher et sont répartis en 5 types de fonction : administratif, logisticien, manutentionnaire, technicien chimiste et commercial. 

Par ailleurs, triplement certifié (ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001), le site s’étend sur 11 000 m² dont 220 m² de bureaux et 1 630 m² d’exploitation couverts. En 2013, des aménagements importants ont été réalisés afin d’améliorer les conditions de travail des salariés. Le site a d’ailleurs reçu le Prix Santé Pro, décerné par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Havre et Harmonie Mutuelle. Cette distinction récompense les bonnes pratiques des entreprises en matière de santé et d’environnement.

Spécialisé dans la gestion des déchets dangereux et non dangereux, le site de Gonfreville, situé dans la zone aéroportuaire du Havre, couvre les départements de Seine Maritime (76), de l’Eure (27) et une partie du Calvados (14). Ses 1 600 clients évoluent dans des secteurs très variés : automobile, industrie, industrie chimique et pétrochimique, aéronautique, santé publique, déchetterie. En moyenne, chaque année, la plate-forme collecte 6 000 tonnes de déchets dont 2 000 tonnes d’huiles usagées contre 800 tonnes de déchets et 20 tonnes d’huiles usagées en 2010. La plateforme a réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 millions d’euros en 2014 contre 0,9 million en 2010.

Divers, Espace presse

Fil RSS