Collecte et valorisation des déchets de Solvants

Nature et origine

Un solvant est un liquide capable de dissoudre un autre liquide, un solide ou un gaz. On peut distinguer deux grandes catégories de solvants :

  • les solvants halogénés dont les solvants chlorés tels que trichloréthylène, perchloréthylène, chlorure de méthylène
  • les solvants non halogénés (ne contenant pas de chlore) de type n-pentane, cyclohexane, essence de térébenthine, toluène, white spirit, acétone, méthanol, liquides de frein, diluants de peinture, dégraissants mécaniques ...

Les solvants sont largement utilisés dans l'industrie (chimie, peinture, pharmacie, papeterie, traitement de surface, métallurgie...) et dans de nombreuses activités de l'artisanat (pressing, mécanique, carrosserie) ; on les retrouve également dans des usages domestiques (bricolage, peinture...).

Les solvants ont un caractère dangereux car ils peuvent présenter des propriétés d'inflammabilité, d'explosivité, de toxicité pour l'homme et pour l'environnement. Pour chaque solvant, les fiches de données de sécurité (FDS) regroupent les informations relatives à ces propriétés. Elles doivent être données par le fournisseur de solvants.

Les solvants usés contiennent des impuretés, aussi appelées ""charges"". Il peut s'agir de composés en solution (huiles, résines...) ou de particules en suspension (particules métalliques, pigments de peinture).

Par ailleurs, les solvants usés sont très fréquemment constitués d'un mélange de différentes molécules de solvants

Règlementation

Selon le code de l'environnement (art. L. 541-2) ""Toute personne qui produit ou détient des déchets, ..., est tenue d'en assurer ou d'en faire assurer l'élimination conformément aux dispositions du présent chapitre, dans des conditions propres à éviter lesdits effets."" L'utilisateur détenteur de solvants usés est responsable de son élimination selon la loi du 15 juillet 1975, modifiée par la loi du 13 juillet 1992.

Comme les produits neufs, les solvants usagés sont considérés comme produits dangereux. S'il n'est pas possible d'envisager leur régénération, en interne ou externe, les déchets doivent être dirigés vers un centre d'élimination autorisé, dans des conditions de transport réglementaires, et faire l'objet d'enregistrements permettant, le cas échéant, d'apporter la preuve du respect de la réglementation.

Par ailleurs, la Directive 1999/13/CE du 11 mars 1999 relative à la réduction des émissions de COV (Composés Organiques Volatils) - effective en France à compter du 30 octobre 2005 fixe les seuils d'émissions canalisées et diffuses pour 20 secteurs d'activités utilisant des solvants.

Préconisation

Les solvants ne doivent être ni abandonnés, ni rejetés dans le milieu naturel, le réseau d'assainissement ou les ordures ménagères, ni brûlés à l'air libre.

Il est indispensable de ne pas mélanger les solvants pour des raisons de sécurité mais aussi parce que le mélange rend la régénération plus difficile. Ils doivent être stockés dans des fûts étanches.

Valorisation

Le PLUS CHIMIREC : CHIMIREC préfère la valorisation matière (régénération) à la valorisation énergétique (incinération ou co-incinération) et traite tous les solvants halogénés ou non-halogénés :

Distillation et rectification des solvants usagés permettant de séparer les déchets du solvant par blanchiment. · Séparation des différents types de solvants propres par rectification · Contrôle de laboratoire : analyses chromatographiques, teneur en eau, acidité...

Ré-addiditivation puis re-conditionnement des produits

Collecte et valorisation des déchets de Solvants