Traitement et recyclage des déchets d'Amiante

Nature et origine

L'amiante désigne des substances minérales naturelles cristallisées et fibreuses. Le fibres d'amiante en se désagrégeant restent en suspension dans l'air ambiant et induisent des risques graves pour la santé.

Deux familles :

  • Amiante-ciment : matériau utilisé surtout dans la construction pour ses excellentes propriétés d'isolant, en particulier thermique et phonique, et de résistance à l'usure et à la chaleur. Selon l'arrêté du 14 mai 1996, les produits d'amiante-ciment sont considérés comme « des matériaux non friables » pour lesquels l'amiante est fortement liée.
  • Amiante-libre issu du flocage et du calorifugeage : proviennent des travaux et opérations d'encoffrement, de fixation (revêtement de surface ou imprégnation) et d'enlèvement (déflocage, décalorifugeage). Selon l'arrêté du 14 mai 1996, les flocages et calorifugeages sont considérés comme « des matériaux friables ».

Règlementation

Le Décret 7 février 1996 interdit depuis le 1 janvier 1997 la fabrication, la transformation, la vente, l'importation, la mise sur le marché, et la cession de l'amiante et de matériaux en contenant

Préconisation

Les déchets d'amiante doivent être conditionnés, transportés et traités en fonction du risque d'envol des fibres. Ils sont soumis au Bordereau de Suivi de Déchets.

Valorisation

Vitrification : les déchets d'amiante sont injectés dans le four de vitrification chauffé à l'aide de la torche à plasma. Les très hautes températures produites (1600°C) permettent de fondre les déchets pour former un verre et de détruire totalement les fibres d'amiante. Puis ils sont sont transformés en un matériau inerte de verre : le vitrifiat. Non dangereux, il peut être concassé et réutilisé dans le BTP (en sous-couche routière par exemple).

Traitement et recyclage des déchets d'Amiante