Le traitement des déchets souillés par le PCB - APROCHIM

< Retour liste Le traitement des déchets souillés par le PCB - APROCHIM

Un process unique, innovant et plus écologique

Le process de traitement mis au point par notre site APROCHIM est unique en France et très innovant.

Nous procédons à l’identification et à l’analyse de chaque appareil entrant sur le site, garantissant ainsi une parfaite prise en charge du risque PCB, y compris pour des appareils réputés non-contaminés : nous sommes garants de la maîtrise des risques pour nos clients.

Dans les ateliers d’APROCHIM, nous procédons au démontage des appareils, pour dans un premier temps traiter les masses liquides. Nous possédons un savoir-faire sur le traitement de ces huiles claires, qu’elles soient polluées ou non par le PCB. Notre atelier de déchloration peut traiter des liquides contenant jusque 2000 ppm de PCB, pour être ultérieurement valorisées dans une autre usine du groupe (PPM). Nous redonnons ainsi une seconde vie à ces huiles.

Les masses solides sont quant à elles démontées, dégraissées, sans utiliser de procédé thermique ou de solvant, minimisant ainsi tout risque pour nos salariés et pour l’environnement. Notre objectif reste la valorisation des fractions issues du démantèlement du transformateur, en appliquant un plan de contrôle qualité et de suivi sur ces fractions.

Le processus du Groupe CHIMIREC neutralise le polluant qui sera soit déchloré en interne, soit incinéré par notre centre d'incinération partenaire. Les produits décontaminés ( < 50 ppm) et séparés seront valorisés dans des filières spécialisés (acier, cuivre, plaquettes féro silicium).

Un service éco-logique

Grâce à son savoir-faire reconnu, notre filière APROCHIM assure la collecte, le traitement et le recyclage des déchets contaminés par le PCB.

Capacité de traitement : 30 000 tonnes/an de matériaux solides PCB et d'huiles minérales.
(Arrêté Préfectoral n° 2006-P-953 bis du 30 juin 2006).

Notre process est propre et performant, il garantit des rejets dans l'atmosphère bien inférieurs aux normes européennes réglementaires, il réduit de manière considérable les risques pour la santé du personnel. Il consomme peu d'énergie.

>> Plus d'infos sur notre site APROCHIM

>> Contactez votre interlocuteur régional

1415833968.dsc_2606.jpg

Types de produits acceptés

Transformateurs, condensateurs, huiles minérales souillées par le PCB, terres et gravats souillés par le PCB

 

 

 

Rappel réglementaire

Le décret n°87-59 du 2 Février 1987 relatif aux PCB et PCT interdit notamment la mise sur le marché des PCB et appareils en contenant.

Le décret n° 87-59 du 2 février 1987, modifié par le décret n° 2001-63 du 18 janvier 2001, a prévu que les détenteurs d’un appareil contenant un volume supérieur à 5 dm3 de PCB en fassent la déclaration au préfet du département où se trouve l’appareil avant le 25 avril 2001.

Les préfets, sur la base de ces déclarations, ont établi des inventaires départementaux des appareils répertoriés, qui ont été adressés à l’ADEME aux fins de constituer un inventaire national.

Sur la base de cet inventaire, le ministre chargé de l’environnement a réalisé un Plan national de décontamination et d’élimination des appareils pour garantir la décontamination ou l’élimination effective des appareils répertoriés selon un échéancier précis.

La 1ère phase du plan national imposait, notamment, l’élimination des appareils pollués au-delà de 500 ppm, au plus tard le 31 décembre 2010 (C. art. R. 543-20 du CE).

Le décret n° 2013-301 du 10 avril 2013 prévoit une seconde phase de décontamination et d’élimination.

Ainsi, les appareils qui contiennent entre 50 et 500 ppm de PCB devront être décontaminés et éliminés, selon l’échéancier suivant (C. envir., art. R. 543-21) 

Date de fabrication de l’appareil

Échéance d’interdiction de détention

Avant le 1er janvier 1976

Interdit depuis le 1er janvier 2017

Après le 1er janvier 1976 et avant le 1er janvier 1981

A partir du 1er janvier 2020

Après le 1er janvier 1981

A partir du 1er janvier 2023

NB : Les détenteurs d’appareils possédant plus de 150 appareils dont le fluide contient des PCB ont la possibilité de demander à organiser leurs conditions de détention, de décontamination ou d’élimination selon un échéancier différent.

En savoir plus :

www.developpement-durable.gouv.fr

1415833968.dsc_2514.jpg

Valorisation matière

Débouché des masses métalliques : recyclage direct de chaque type de métal en fonderie.

Débouchés des liquides :

  • valorisation des huiles ;
  • valorisation énergétique.

Cellulosiques :

  • décontamination des matières cellulosiques ;
  • incinération ;
  • valorisation énergétique.

>> Tout savoir sur les déchets souillés par le PCB

< Retour liste

Novelus